Ultrarésistance

16 juillet, 2007

Air France /RESF

Classé sous Solidarité — maresistance @ 17:41

Plusieurs syndicats d’Air France-KLM (CGT, CFDT, CFTC, Sud Aérien et des syndicats de pilotes

SPAF et ALTER) et le Réseau éducation sans frontières (RESF) ont tenté vainement jeudi 12 juillet

de convaincre direction et actionnaires réunis en assemblée générale à Paris de refuser l’utilisation

des avions du groupe pour l’expulsion des sans-papiers. Le 5 juillet, les 12 élus unanimes du Comité

central d’entreprise (Cce) avaient adopté un voeu aux actionnaires par lequel ils leur demandaient

« de se prononcer pour l’arrêt de l’utilisation des avions du groupe pour les expulsions d’étrangers qui nuisentà l’image de la compagnie et à la sécurité des vols ». Cette motion a été lue jeudi 12 juillet par

Pascal Zedikian, représentant CGT des salariés au conseil d’administration, au cours de l’assemblée

générale, en présence du PDG, Jean-Cyril Spinetta. Lequel a répondu que les compagnies aériennes

doivent normalement, lorsque l’État le demande et lorsque les procédures ont été accomplies,

prêter leur concours à l’exécution de ces décisions, à une exception, celle de la « sécurité des bienset des personnes ». M. Spinetta a toutefois ajouté que si « la sécurité des biens et des personnes » venait à être « mise en cause »,

le commandant de bord pouvait refuser à bord un expulsé et que le PDG pouvait décider d’interrompre les reconductions,

comme il l’avait fait pendant quelques semaines en 1998 pour les vols vers le Mali suite à des incidents.

25 juin, 2007

Tous coupables !

Classé sous Solidarité — maresistance @ 7:59

Le 23 novembre 2006, dans un indifférence quasi générale, l’auteur, l’éditeur et le dessinateur de  » Vos papiers ! Que faire face à la police ? » ont été condamnés à des amendes allant de 500 euros à 1000 euros pour « injure et diffamation publiques envers un corps constitué », la police nationale. Condamnation prononcée à la demande des ministres successifs de la justice et de lintérieur.
Le crime : avoir dénoncé des pratiques policières abusives et discriminatoires…
En réaction à cette condamnation, plus de 300 dessinateurs répondent « Tous coupables! ». Pour que vive la liberté d’expression. Une maison d’édition de circonstance est créée, dite du Faciès-les Cochons Enragés, et publie « Tous coupables« , un ouvrage de 400 pages au prix de 16 euros. Les bénéfices serviront à aider le dessinatuer Placid à payer son amende.
Pour en savoir plus, voir le blog : www.touscochons.blogspot.com.

30 mai, 2007

Néli 8 ans, veut retourner à l’école

Classé sous Solidarité — maresistance @ 22:42

Néli, 8 ans vient de passer sa première nuit au centre de rétention de Marseille. LA première nuit d’une enfant dans cette prison, comme elle l’appelle.

A l’initiative du Réseau Education Sans Frontières une quarantaine de personnes se sont rassemblées ce mercredi 30 mai devant le centre de rétention dès son ouverture afin de rendre visite à la famille AL KHALILI .

Arrivée la veille depuis Toulouse, cette famille avait été raflée à 6h du matin dans sa chambre d’hôtel, bien qu’ayant introduit un recours contre un arrêté d’expulsion. Seul leur fils de 18 ans, sorti, y a échappé. Mais que va-t-il faire seul ?

D’origine arménienne, née à Bakou en Azerbaïdjan, Mme Al Khalili n’est reconnue par aucun de ces deux pays. Seront-ils expulsés vers la Russie dont M. Al Khalili a la nationalité alors qu’ils vivent depuis 5 ans en France ?

Le RESF de Toulouse connaît bien cette famille et c’est probablement pour casser une éventuelle mobilisation locale que celle-ci a été acheminée à Marseille.

Mais ici non plus, nous ne laisserons pas faire ça en notre nom. Nous ne laisserons pas briser l’avenir de Néli, dont les droits fondamentaux (et notamment celui d’aller à l’école) sont garantis par les chartes, traités et autres conventions internationales.

A l’occasion du passage de la famille devant le Juge des Libertés et de la Détention qui doit statuer sur le sort de la famille,
>
> le RESF appelle à un rassemblement
>
> JEUDI 31 MAI à 10H
>
> devant le centre de rétention
>
(26 Bd des Peintures 13014, M° Bougainville)

>

Contact sur ce dossier :

Marseille : Armelle 06 28 63 29 21 / Bernadette 06 87 42 39 27

Toulouse : Yamina VIERGE 06 22 56 60 74 / Jean François MIGNARD 06 13 82 55 51

16 mai, 2007

Campagne RESF : Soutien aux familles de sans-papiers du 13 au 30 juin.

Classé sous Solidarité — maresistance @ 13:02

Le Réseau éducation sans frontière (RESF) a annoncé mardi qu’il mènerait
une campagne « d’apparitions publiques » du 13 juin, date anniversaire de
la circulaire Sarkozy sur les sans-papiers, au 30 juin, par crainte
d’une reprise des expulsions avec la fin de l’année scolaire. « On
redoute à l’approche de l’été que les expulsions se multiplient avec la
fin de l’année scolaire pour les enfants, les jeunes majeurs et leurs
familles », a expliqué à l’AFP Richard Moyon, membre de RESF, soulignant
qu’on serait « également entre les deux tours, en fin de période
électorale ». Du 13 au 30 juin, les militants entendent « dire haut et
fort dans la France entière, par un ensemble d’apparitions publiques »
(rassemblements, pétitions, actions artistiques, etc.) qu’ils veulent
« un été serein pour tous leurs voisins et amis ».  « Nous
sommes contents de constater que depuis une semaine, de nouvelles
personnes nous rejoignent », a ironisé RESF Il s’agit de « montrer qu’on existe toujours, malgré l’élection de
Nicolas Sarkozy, et que les expulsions des familles et des jeunes ne
seront pas plus admises quand il est président de la République que
quand il était ministre de l’Intérieur », a commenté Richard Moyon.

D’après AFP.

3 mai, 2007

Solidarité avec François AUGUSTE

Classé sous Solidarité — maresistance @ 18:42

Le 2 décembre 2006, François AUGUSTE, vice-président de la Région Rhône-Alpes, embarque en compagnie de son directeur d’administration pour une mission du Conseil régional. Informé par les militants de RESF que la famille Raba pouvait être embarquée à bord dans le cadre d’une expulsion du territoire, F. AUGUSTE demande au pilote de ne pas faire décoller l’avion. Ce dernier refuse. F. AUGUSTE s’adresse aux passagers pour les prendre à témoin de l’injustice. Il est alors ceinturé par trois policiers, puis hors de la carlingue, mis brutalement à terre alors qu’il faisait valoir son statut d’élu.

Emmené dans un fourgon de police, il est ensuite placé en garde à vue pendant cinq heures. La mobilisation militante prend le relais et il est libéré.

Finalement la famille Raba sera expulsée quelques jours après.

François AUGUSTE souffre d’une fracture d’une côte. Il est maintenant convoqué devant la justice car son action solidaire est considérée comme un délit. Il risque 5 ans de prison et 18000 euros d’amende.

Une pétition en ligne exige l’arrêt immédiat des poursuites et s’élève contre les mesures prises contre les citoyens qui osent s’opposer à l’arbitraire.

A signer sur le site de RESF : http://www.educationsansfrontieres.org/spip.php?article5258

Déjà plus de 2000 signatures récoltées dont syndicats et associations des droits de l’homme, Jean Jacques Queyranne, Marie-George Buffet, André Gerin, Mgr Gaillot, le recteur Morvan, etc…

Un bien mauvais voyage

Classé sous Solidarité — maresistance @ 18:29

Les marins de Marseille ont bloqué mardi 1 mai l’expulsion d’un père de famille algérien, M. Ahmed Kessaci, habitant de Marseille, en empéchant le bateau de partir.

La Préfecture des Bouches du Rhône a décidé hier de surseoir à l’expulsion.

 Commentaire de Jean Paul Israël, le responsablecGT des marins Marseillais : « Les marins nt refusé de lui faire faire ce mauvais voyage ».

Un exemple de la Résistance au quotidien contre l’injustice et l’arbitraire. Un exemple de solidarité ouvrière.

26 avril, 2007

Solidarité Ariane

Classé sous Solidarité — maresistance @ 12:37

emoticone

Ariane, étudiante Ivoirienne d’origine béninoise séjournant en France depuis 6 ans, a reçu le mardi 17 avril au matin, au CTM de Meylan ( foyer d’étudiants) la visite de gendarmes qui l’ont conduite au centre de rétention de Marseille ( celui de Lyon étant apparemment…complet) en vue d’une expulsion prochaine. Cela découle d’un refus de renouvellement de carte de déjour.

Suite à la décision du juge des libertés et de la détention ( rendue jeudi 19), elle se voit désormais assignée à résidence jusqu’au 4 mai à Grenoble, ne disposant que de 15 jours pour déposer un recours et faire une nouvelle demande de titre de séjour.

Celui-ci étant soumis au pouvoir discrétionnaire du préfet ( décision arbitraire), il nous faut désormais, outre la constitution du dossier, mobiliser l’opinion publique et obtenir des soutiens pour faire pression sur la préfecture. Des démarches ont été entreprises auprès des diverses associations compétentes.

Une pétition peut être signée en ligne sur le site de RESF Grenoble : http://www.educationsansfrontieres.org/spip.php?article5641

Voir galement le blog  http://mobilisationpourariane.overblog.fr

 J’ai reçu ce message du Comité de Soutien à Ariane Simenou

CTM 15 chemin de la Carronnerie 38240 MEYLAN qui organise aussi une récolte de fonds pour payer les frais d’avocats qui s’élèvent pour l’instant à 1650 euros ( chèque à l’ordre de Synergie CTM .

Synergie CTM est l’association des étudiants résidents du CTM

La vie elle belle |
RETOUR CARTOUCHES VIDES |
oser |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Tu l'as dit, Souris!
| Pensées Libres...
| Le blog de la procrastinati...